Accueil du siteDiplomatie
Poster un message
Votre réponse fait suite à l'article :
mercredi 12 mars 2008
par adi
France/Gabon : Rien ne va plus entre Paris et Libreville
Hier, l’Assemblée nationale et Sénat gabonais se sont réunis en Congrès exceptionnel pour dénoncer la campagne de dénigrement en cours en France contre le président Bongo. Le Parlement est en colère, entre autres, à cause de l’expulsion de deux étudiants gabonais par Paris, et surtout pour des articles et des reportages sur les biens et les maisons que possède le président gabonais en France. Ce coup de froid survient sept mois après la visite à Libreville du président français Nicolas Sarkozy.
Les institutions gabonaises volent les unes après les autres au secours du (...)

Retourner à l'article