FMI : l’Afrique du Sud veut un directeur issu des pays en développement
jeudi 26 mai 2011
par adi

Le prochain directeur général du Fonds monétaire international (FMI) doit venir d’un pays en développement, a répété jeudi l’Afrique du Sud, après l’annonce de la candidature de la ministre française des Finances Christine Lagarde. "Le gouvernement est d’avis que le prochain leader du FMI doit venir d’un pays émergent", a déclaré le porte-parole du gouvernement sud-africain Jimmy Manyi après un conseil des ministres.

"Le conseil n’a pas discuté des candidats potentiels", a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse, en précisant que des "consultations" étaient en cours entre les pays émergents pour proposer un candidat commun. Il a refusé de nommer le favori de l’Afrique du Sud, bien que le nom du ministre sud-africain au Plan, Trevor Manuel, circule parmi les pressentis. Cinq grands pays émergents, les membres du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) se sont élevés mardi dans un communiqué commun contre la mainmise de l’Europe sur le poste de directeur général du FMI, à pourvoir en juin.

La ministre française des Finances, Christine Lagarde, présentée comme la favorite pour la succession de son compatriote Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, a officiellement annoncé sa candidature mercredi.Son prédécesseur a démissionné après avoir été inculpé de tentative de viol par un tribunal newyorkais. Il est soupçonné d’avoir agressé sexuellement une femme de chambre dans un luxueux hôtel de la ville. En liberté surveillée après le paiement d’une lourde caution, il nie les faits qui lui sont reprochés. AFP, Le Cap - 26 mai 2011 10:42

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message