Accueil du siteAfricaDay
Africaday - Journée de l’Afrique 2012
Afrique-Canada : Une nouvelle page pleine d’espoir s’ouvre en 2012 avec la présence, à la Journée de l’Afrique des ministres Baird, Fast et Valcourt
mercredi 30 mai 2012
par adi

Afrique-Canada : Une nouvelle page pleine d’espoir s’ouvre en 2012 avec la présence, à la Journée de l’Afrique des personnalités suivantes :

- L‘honorable John Baird, Ministre des Affaires étrangères
- L’honorable Ed Fast, Ministre du Commerce international
- L’honorable Bernard Valcourt, Ministre d’État, chargé de la Francophonie
- L’honorable Mauril Bélanger, député d’Ottawa-Vanier et Coprésident de l’Association parlementaire Canada-Afrique
- Madame Margaret Huber, Chef du protocole du Canada
- Bien d’autres

Photo : Florence Zano Chideya, ambassadeur du Zimbabwé au Canada et Doyenne du corps diplomatique africain et John Baird, ministre des Affaires étrangères du Canada

Africaday2012Ottawa

Les ministres Baird et Fast se joignent à leurs amis de la communauté africaine afin de célébrer la Journée de l’Afrique

Le ministre des Affaires étrangères John Baird et le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, Ed Fast, se sont joints à leurs amis de la communauté africaine à l’occasion de la célébration annuelle de la Journée de l’Afrique à Ottawa, le 30 mai 2012, au Centre des conférences du gouvernement. Cette activité est organisée par les membres du corps diplomatique africain à Ottawa.

Dans son allocution, le ministre Baird a fait valoir que la démocratie, la sécurité et la prospérité sont des objectifs communs qui cimentent les liens d’amitié que le Canada entretient fièrement et depuis longtemps avec l’Afrique. Le ministre s’est également engagé à continuer de renforcer le partenariat Canada-Afrique afin d’aider à la poursuite de ces objectifs.

Preuve de l’engagement du Canada, le ministre Fast a annoncé que le gouvernement du Canada avait entamé officiellement des négociations avec le Bénin et le Burkina Faso afin de conclure des accords de promotion et de protection de l’investissement étranger. Ces accords contribueront à accroître la confiance des investisseurs canadiens et africains, en rendant les règles plus transparentes et en créant un climat plus stable et plus prévisible pour l’investissement. Source : MAECI, 30 mai 2012

 

Répondre à cet article