Accueil du sitePolitique
Poster un message
Votre réponse fait suite à l'article :
vendredi 1er mai 2009
par adi
Kenya : pas de réformes, pas de sexe
Des associations de femmes issues de la société civile kényane ont décrété une semaine d’abstinence sexuelle afin d’inciter les hommes politiques à régler leurs différends et réformer le pays. "Il y a un boycott national pour montrer que les femmes de ce pays ont décidé de faire avancer les réformes", expliquait, mercredi soir, Rukia Subow, membre du collectif.
Les initiatrices du mouvement estiment que les politiciens ne devraient pas avoir le temps de se consacrer aux plaisirs de la chair compte tenu de la situation économique et politique critique du pays. Prévoyant, le collectif a (...)

Retourner à l'article