UQO (Gatineau, Québec) : Grande soirée de poésie francophone
Colloque international « Savoir, culture, développement et renaissance de l’Afrique » à l’UQO
L’Alliance de Recherche Université-Communauté /Innovation Sociale et Développement des Communautés
lundi 4 octobre 2010
par adi

Communiqué de presse

Grande soirée de poésie francophone dans le cadre du Colloque international « Savoir, culture, développement et renaissance de l’Afrique » à l’UQO

Dans le cadre du Colloque international « Savoir, culture, développement et renaissance de l’Afrique », l’Université du Québec en Outaouais sera l’hôte d’une soirée poétique francophone, mettant en vedette le grand poète sénégalais, Amadou Lamine SALL. Les poètes Michel A. Thérien et Madeleine Stratford participeront également à cette soirée de lecture publique. Les organisateurs invitent les amateurs de poésie et toute personne intéressée par l’Afrique à assister à cette grande soirée de poésie, le 6 octobre prochain à 20 h, salles F0129 et F0130 du pavillon Alexandre-Taché, 283, boul. Alexandre-Taché, à Gatineau.

Fondateur de la Maison Africaine de la Poésie Internationale, Amadou Lamine SALL préside aux destinées de la Biennale internationale de poésie au Sénégal. Lauréat du Grand Prix de l’Académie française, il est l’auteur de nombreuses anthologies de poésie qui ont été traduites en plusieurs langues : anglais, espagnol, polonais, allemand, macédonien, serbo-croate, grec, arabe. La soirée de poésie sera pour lui l’occasion de lire des extraits de son dernier ouvrage qui regroupe ses œuvres complètes.

De son côté Michel A. THÉRIEN Il a publié plusieurs recueils, dont certains en traduction, et il a remporté divers prix et distinctions. La littérature est pour lui un moyen de connaissance, d’affirmation et de survivance culturelle. L’un de ses recueils, Du Vertige et de l’espoir, Carnets africains exprime son amour du grand continent. Quant à Madeleine STRATFORD, elle lira quelques poèmes tirés de son premier recueil Des mots dans la neige, publié en France aux éditions Anagrammes, qui lui a valu le prix Orphéus en 2009.

Le colloque international « Savoir, culture, développement et renaissance de l’Afrique » se déroule à l’UQO les 6 et 7 octobre prochain. Organisé à l’initiative du Centre d’étude et de recherche en intervention sociale (CÉRIS ), avec la collaboration de la Chaire Senghor de la Francophonie et l’ARUC -IS DC de l’Université du Québec en Outaouais, le colloque arrime les travaux de chercheurs aux questions des acteurs du terrain en développement et en solidarité internationale au Sud et au Nord – une initiative rejoignant l’esprit de construction de l’Afrique prônée par le sociologue camerounais Jean-Marc Ela, auquel ce colloque est dédié. Source : UQO - Gatineau, le 4 octobre 2010

L’Alliance de Recherche Université-Communauté /Innovation Sociale et Développement des Communautés

L’Alliance de Recherche Université-Communauté /Innovation Sociale et Développement des Communautés étudie les pratiques innovatrices des communautés locales et des régions en matière de développement de services de proximité, de création d’emplois, de formation de la main-d’œuvre locale et régionale et de revitalisation économique et sociale de milieux en difficulté. Elle est située à l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

Les chercheurs et les partenaires oeuvrant au sein de l’ARUC-ISDC se donnent également la tâche d’étudier les innovations en matière d’aménagement des territoires au cœur des villes et le renouvellement des rapports entre le milieu urbain et le milieu rural. Le tout dans le contexte d’une triple remise en question : la crise de la famille, du travail et de l’État-providence.

Notre dispositif de recherche s’appuie en outre sur l’idée que la mondialisation n’abolit pas les territoires. On assiste en effet à une internationalisation des initiatives économiques et sociales de développement des communautés ; le niveau « local » s’ouvrant de plus en plus au monde. C’est dans ce contexte que l’étude des pratiques de réseautage international mises en place par les réseaux associatifs, coopératifs et de développement local fait partie des visées de l’ARUC-ISDC.

Cette Alliance de recherche regroupe 26 professeurs chercheurs (12 chercheurs réguliers, 7 collaborateurs et 7 chercheurs à l’international) ainsi que 13 partenaires déployés dans trois axes de recherche : 1) le Développement social des communautés ; 2) le Développement socioéconomique des communautés et des régions et 3) le Développement local à l’international, l’ARUC-ISDC met en oeuvre un programme de recherche qui doit générer des connaissances sur les conditions d’émergence des pratiques innovatrices et sur les partenariats qu’elles exigent pour parvenir à des effets structurants dans les communautés. Source : L’Alliance de Recherche Université-Communauté

Présentation de l’ARUC-ISDC

Les politiques publiques peuvent-elles encore être les seules garantes de la « cohésion sociale » ? Peut-on faire passer la solidarité sociale par le seul dispositif d’un État central ? Les régions et les communautés locales, les mouvements et les gouvernements locaux ne seraient-ils pas appelés à jouer de nouveaux rôles dans ce contexte de profonde mutation de la famille, du travail et de l’État social ? Quelles réponses prennent forme au sein des régions et des communautés vulnérables ? En quoi sont-elles innovatrices ?

Construite autour d’un partenariat entre le monde universitaire et des intervenants du milieu, l’Alliance de recherche université-communauté/Innovation sociale et développement des communautés (ARUC-ISDC) trouve ses fondements dans ces interrogations qui sont au cœur de problématiques nouvelles interpellant à la fois chercheurs et partenaires de tout horizon.

Les chercheurs et les partenaires de l’ARUC-ISDC étudient les pratiques innovatrices des communautés locales et des régions en ce qui concerne le développement de services de proximité, de création d’emplois, de formation de la main-d’œuvre locale et régionale et de revitalisation économique et sociale de milieux en difficulté. Ils analysent les innovations en matière d’aménagement des territoires au cœur des villes et le renouvellement des rapports entre le milieu urbain et le milieu rural. Le tout dans le contexte d’une triple remise en question : la crise des dispositifs traditionnels de socialisation (famille, école) ; la crise de l’emploi et des économies locales ; la transformation du rôle de l’État social dans la production de services collectifs dans les communautés et dans ses réponses au développement inégal des régions.

Dans les pays du Sud, les problèmes sont similaires quoique leur ampleur accrue. Les mobilisations locales existent mais encore aux prises avec l’identification du seuil minimal à partir duquel il devient possible de sortir d’un cycle de déclin. Ainsi, face aux difficultés des communautés et des régions, ici comme ailleurs dans le monde, le développement de services de proximité pour les familles, l’emploi et la formation de la main-d’œuvre résidente, la revitalisation de quartiers ou de villages constituent des enjeux majeurs pour ces communautés et pour le renouvellement de l’État social ou tout simplement sa reconstruction. Ces enjeux constituent pour l’ARUC-ISDC un champ prioritaire en recherche sociale.

Les pratiques de réseautage international mises en œuvre par les mouvements associatifs, coopératifs et de développement local sont donc à l’étude ainsi que le rôle que jouent les organisations de coopération internationale (OCI) et les municipalités dans l’organisation d’une solidarité internationale liée au développement économique et social des communautés.

L’ARUC-ISDC bénéficie d’un financement quinquennal du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) ainsi que du soutien du Fonds institutionnel de recherche de l’Université du Québec en Outaouais (FIR/UQO) également pour les cinq prochaines années. De plus, chacun des partenaires souscrit soit financièrement et/ou en ressources humaines ou matérielles contribuant ainsi à la réalisation des objectifs de recherche de l’Alliance.

Sont associés à cette ARUC-ISDC, trois centres de recherche déjà présents à l’Université du Québec en Outaouais : la Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités (CRDC), le Centre d’étude et de recherche en intervention sociale (CÉRIS) et le Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT). Ces centres regroupent des chercheurs qui trouvent dans « l’innovation sociale » et le « développement des communautés » des thématiques porteuses pour l’avenir. Il en va de même des partenaires qui y sont associés parce qu’ils reconnaissent que ces thèmes se situent non seulement au cœur de leurs préoccupations, mais s’accordent aussi avec leurs pratiques, cherchant ainsi des solutions nouvelles face aux difficultés qui surgissent dans les communautés locales et les régions.

Les activités de l’ARUC-ISDC profiteront également à l’ensemble des étudiants inscrits à l’UQO dans les programmes des sciences sociales, en particulier aux personnes cheminant à la maîtrise en travail social, en développement régional ainsi que dans le tout nouveau doctorat en sciences sociales appliquées (DSSA). D’abord, par la diffusion des connaissances générées par les activités de recherche des chercheurs et des partenaires et ensuite, du fait que certains de ces étudiants seront susceptibles de combler des postes d’assistanat à l’intérieur même de notre Alliance de recherche. Ils auront ainsi l’occasion de se frotter aux grands enjeux qui animent chacun des trois axes retenus en acquérant une formation plus qualifiante en recherche. Les grands axes de recherche de l’ARUC-ISDC

Les 26 professeurs chercheurs (12 chercheurs réguliers,7 collaborateurs et 7 chercheurs à l’international) ainsi que les 13 partenaires de l’ARUC-ISDC sont à construire une série de projets de recherche autour de trois axes.

Ces trois grands axes de recherche sont les suivants :

Axe 1 - Développement social des communautés : pratiques et politiques innovatrices de développement social des communautés. Par exemple, les politiques sociales émergentes dans les municipalités, les pratiques d’organisation communautaire dans les CSSS…

Axe 2 - Développement socio-économique des communautés et des régions : pratiques et politiques innovatrices de développement socioéconomique des territoires à l’échelle régionale. Par exemple, la contribution des coopératives au développement régional, la revitalisation de quartiers en déclin…

Axe 3 - Développement local à l’international : pratiques et politiques innovatrices de développement international par le développement local. Par exemple, la coopération internationale des OCI dans les pays du Sud, le rôle des syndicats dans le développement de communautés au Sud…

Diffusion des connaissances et formation

L’ARUC-ISDC diffuse les connaissances générées par ses chercheurs et ses partenaires au moyen de colloques, de séminaires, de cahiers ou d’autres formes de publication. Ces activités de diffusion profitent à l’ensemble de la communauté des chercheurs, des partenaires sociaux et aux étudiants de tous les cycles inscrits dans les programmes de sciences sociales qui s’intéressent aux questions touchées par l’ARUC-ISDC. De plus, il est possible que des formations d’appoint soient offertes dans les organismes partenaires. L’ARUC-ISDC constitue en effet le dispositif par excellence pour développer des outils de formation et de vulgarisation scientifique qui permettent de mieux évaluer les pratiques développées par les milieux directement concernés par le développement social. Ces formations pourront accroître les compétences du personnel des organismes en vue de la résolution de problèmes sociaux. Elles favoriseront l’amorce de nouvelles stratégies de développement eu égard à la revitalisation des milieux.

Activités transversales

Outre l’exploration des pratiques innovatrices liée aux préoccupations des axes qui feront l’objet d’activités de diffusion ou de formation, notre Alliance de recherche donnera également lieu à des activités d’envergure entre 2007 et 2010 :

1) Un colloque sur le développement régional.

2) Un colloque québécois sur les « Innovations sociales et le développement des communautés ».

3) Une conférence internationale sur les initiatives socio-économiques de développement des communautés dans les pays du Nord (Europe/Canada) et du Sud (Afrique et Amérique latine).

Source : L’Alliance de Recherche Université-Communauté

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message