No2 de l’ONU, la Tanzaniene Asha-Rose Migiro a pris fonction
vendredi 2 février 2007
par adi
Nommée au mois de janvier par Ban Ki-moon, la Vice-Secrétaire générale, Asha-Rose Migiro, a pris aujourd’hui ses fonctions au Siège de l’ONU à New York où elle a prévu de visiter dans la journée différents départements, fonds et agences des Nations Unies.

« Une cérémonie est prévue la semaine prochaine à l’Assemblée générale dans laquelle la vice-secrétaire générale signera une déclaration. Nous fournirons plus de détails sur cet événement dans les prochains jours », a indiqué la porte-parole de l’ONU, Michèle Montas, lors de son point de presse à New York.

« Je prends mes nouvelles fonctions avec un entier dévouement pour faire avancer les travaux des Nations Unies et les idéaux de la Charte », a déclaré Asha-Rose Migiro dans une lettre adressée au personnel de l’ONU.

« Je m’engage pleinement à soutenir les priorités avancées par le Secrétaire général. Je le soutiendrai, plus particulièrement, dans la réforme et la gestion du Secrétariat pour ainsi mieux faire face aux défis qui nous attendent. Je m’engage à servir les Etats membres et je défendrai les buts et principes de notre Organisation », a-t-elle affirmé.

« Je travaillerai aussi avec le système large des Nations Unies pour améliorer son influence dans les sphères économiques et sociales », a-t-elle ajouté.

Ancienne ministre des Affaires étrangères de la Tanzanie, Asha-Rose Migiro a été nommée le 5 janvier par le Secrétaire général (article du 5 janvier 2007).

Elle a également été ministre pour le Développement communautaire, l’Egalité des sexes et l’Enfance de la Tanzanie pendant cinq ans.

La Tanzanienne succède au Britannique Mark Malloch-Brown qui avait remplacé la première personne nommée à ce poste créé en 1997, la Canadienne Louise Fréchette.

Au mois de janvier, le Secrétaire général avait indiqué qu’il avait l’intention de « lui déléguer une grande partie de la gestion et de l’administration du Secrétariat, ainsi que les questions socio-économiques et du développement, selon une délimitation claire des compétences afin de faire en sorte que le Secrétariat fonctionne de façon plus efficace ». Source : ONU, 1er février 2007

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message