VIH Sida : Le test oral 100% précis
jeudi 12 avril 2007
par adi
Un test pratique, d’utilisation facile et rapide, offrirait une option aux tests sanguins du VIH et pourrait devenir la nouvelle norme en matière de test de terrain, selon une nouvelle étude menée par le CUSM.

L’étude établit que le test OraQuick HIV-1/2, administré oralement sur le fluide oral, assure une précision de 100 pour cent et constitue l’option privilégiée des patients.

L’auteure principale de cette recherche, la Dre Nitika Pai, postdoctorante au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), et ses collègues ont testé 450 personnes pour l’infection au VIH à l’Institut des sciences Mahatma Gandhi de Sevagram, en Inde. Ils ont établi que 32 pour cent des personnes testées présentaient des résultats positifs au VIH.

Les chercheurs ont comparé la précision diagnostique du test OraQuick à l’aide de deux échantillons, le premier prélevé sur le fluide oral et le second par piqûre au doigt, aux tests sanguins classiques. En outre, le test pratiqué sur le fluide oral était précis à 100 pour cent en regard de la ponction sanguine au doigt, qui a produit un faux résultat positif (spécificité de 99,7 pour cent). Pour le test oral, peu d’inconfort a été signalé au cours du prélèvement des échantillons alors que 66 pour cent des sujets soumis à la ponction au doigt ont rapporté un inconfort.

Le test oral OraQuick a déjà reçu l’aval de la Food and Drug Administration des États-Unis. Toutefois, des études antérieures indiquaient que ce test manquait de précision. Pour cette raison, le Center for Disease Control a réclamé des études plus concluantes, ce qui a conduit aux tests supplémentaires dans une région rurale de l’Inde.

« Selon nos conclusions, le test oral du VIH est le test de terrain que privilégient les Indiens des régions rurales », dit la Dre Pai, médecin épidémiologiste qui a le soutien du Réseau canadien pour les essais VIH. « Les autres avantages sont que les résultats sont disponibles dans un délai de 40 minutes, par comparaison à ceux des tests sanguins classiques dont le délai peut atteindre deux semaines. Le test oral du VIH peut également être administré par un personnel sanitaire possédant une formation minimale, ce qui supprime le besoin de techniciens de laboratoire spécialisés. »

« Un test rapide du VIH au lieu des soins est un élément très important des initiatives et des programmes de contrôle du VIH. En particulier, des tests minimalement invasifs, simples, précis et rapides sur le fluide oral pourraient avoir un gros impact sur le dépistage du VIH. Ils ouvrent potentiellement la voie aux tests du VIH à domicile », dit-elle.

L’étude est publiée aujourd’hui dans PLoS ONE, publication internationale en ligne soumise à l’examen des pairs, réalisée par la Public Library of Science (PLoS).

La recherche a reçu le concours financier des Instituts nationaux de la Santé des États-Unis, dans le cadre du Programme de dons Fogarty pour la recherche et la formation internationales anti-sida.

L’Institut de recherche du CUSM (IR du CUSM) est un centre de recherche hospitalo-universitaire de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l’Université McGill. L’Institut compte plus de 500 chercheurs, près de 1 000 étudiants diplômés et postdoctorants et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique.

L’Institut de recherche est à l’avant-garde des connaissances, de l’innovation et de la technologie. La recherche de l’Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées. Source : CUSM, 11 avril 2007

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message